Concert Haydn : la Création - Ensemble Vocal Renaissance
1113
post-template-default,single,single-post,postid-1113,single-format-standard,ajax_updown,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

Concert Haydn : la Création

Concert Haydn : la Création

La Création de Joseph Haydn, dans une orchestration inédite, en première mondiale !

C’est dans une version avec accompagnement de chambre que l’EVR interprétera cet oratorio de Haydn, chef-d’œuvre absolu du compositeur autrichien. En effet, en lieu et place de la quarantaine de musiciens d’orchestre nécessaire à son exécution, 10 musiciens (quintette à cordes, quatuor de bois et cor) se joindront à Franziska Heinzen (soprano), Valerio Contaldo (ténor) , Norbert Carlen (basse) et au chœur.

Voici une présentation de la réorchestration effectuée par Joachim Forlani : « Nombre d’ensembles rêvent d’interpréter cette oeuvre monumentale qu’est La Création de J. Haydn. Monumentale, elle l’est effectivement; à commencer par sa formation instrumentale et chorale. En effet, dépeindre en presque deux heures le passage progressif du Chaos originel à la création de l’Homme ne pouvait manquer de requérir de puissants moyens pour un compositeur pieux et soucieux de servir au mieux le célèbre récit biblique. Certaines représentations avaient alors atteint des proportions peu égalées pour l’époque avec jusqu’à 180 interprètes. Si quelques tentatives pour réduire l’effectif ont été réalisées au cours des deux siècles précédents, aucune n’a réellement conservé toute la gamme des timbres contenus dans l’orchestre original.

Car Haydn était bien loin de confondre la grandeur et le grandiose et nous a livré le plus souvent de véritables moments d’intimité ou les vents solistes dialoguent d’égal à égal avec les chanteurs; les réels tutti étant bien souvent réservés à l’accompagnement du chœur. L’intérêt de créer une version « de chambre » est donc apparu suite à cette constatation. Et quoi de mieux pour incarner cette dualité qu’une formation qui a déjà fait ses preuves sous les plumes inspirées de L. Spohr, J. Brahms, F. Lachner et de tant d’autres ? La puissance et la douceur combinées dans cette version inédite ne pourront donc manquer de faire preuve de la plus grande cohérence musicale, en plus de permettre à l’oeuvre de conquérir les cœurs (et les oreilles) dans des lieux de dimensions très variables. »

No Comments

Post A Comment